Chloé Delarue

«L’atelier a des allures de serre clandestine, avec ses lumières trafiquées, son amoncellement de matériel informatique et de matières organiques, et le bruit de fond produit par les ventilateurs nécessaires à la conservation des plantes. Sous ce climat, tout suinte tranquillement, et c’est là une autre caractéristique forte de ce travail: plantes, écrans, circuits imprimés, mues de latex, néons semblent baigner dans leur propre sueur, leur propre bave, leur propre pisse. Rien ne déborde cependant, l’abjection reste sous contrôle. Les sécrétions se mélangent et se figent pour finalement élaborer cette soupe primordiale dans laquelle surnagent les reliquats technologiques et organiques. Extraits de l’atelier/matrice, ils apparaissent exposés dans un état larvaire. La tiédeur est propice aux mutations et le temps de l’exposition s’envisage alors comme celui de la mise en marche d’un processus. Celui-ci porte un nom qui regroupe un ensemble de projets récents de l’artiste : TAFAA pour Toward A Fully Automated Appearance.»
Paul Bernard

Chloé Delarue vit et travaille à Genève. Après un premier master obtenu en 2012 à l’École Nationale Supérieure d’Art Villa Arson à Nice, elle termine son cursus au sein du master arts visuels WorkMaster de la HEAD Genève, dont elle sort diplômée en 2014. Elle a bénéficié d’expositions personnelles et collectives, notamment à POPPOSITIONS à Display (DE, 2018), MAC Créteil (2018), HeK  Haus der Elektronischen Künste, Bâle (2018), Urgent Paradise, Lausanne (2017), Sonnenstube, Lugano (2017), Zqm, Berlin (2016), Post Territory Ujeongguk, Séoul (2017), CAN Neuchâtel (2017) et Istituto Svizzero, Rome (IT, 2016).
Chloé Delarue est lauréate du prix Hirzel de la Société des arts (2016), du prix Kiefer Hablitzel (2016) ainsi que de la bourse Lissignol-Chevalier et Galland (2015).

SAA: Quels mondes sont impliqués dans ton travail?

CD: https://www.youtube.com/watch?v=2RjlFasJm0Y

SAA:Y-a-t’il un lieu (en Suisse ou ailleurs) qui inspire ton travail?

CD: https://www.youtube.com/watch?v=AY6dRIbNbM8

SAA: Vu depuis le futur, qu’aura retenu l’histoire de l’art de ton travail?

CD: https://www.youtube.com/watch?v=DjcIdL6uyUY